Une intervention Olympique au stade de France

pour le futur centre aquatique

Un futur centre aquatique qui s’inscrit au-delà des futurs jeux Olympiques

Le Centre Aquatique est, avec le mur d’escalade du Bourget, le seul équipement sportif construit de façon pérenne à l’occasion des Jeux de Paris 2024. En 2024, il accueillera les plus grands athlètes du monde pour les épreuves aquatiques de natation artistique, waterpolo et plongeon. Mais au-delà des Jeux, le Centre Aquatique est pensé à l’aune des enjeux de la Seine-Saint-Denis, son territoire d’accueil, et de la natation française qui disposera désormais d’un équipement pouvant accueillir les plus grandes compétitions nationales et internationales.  

Une passerelle piétonne au-dessus de l’autoroute A1 à l’horizon 2024

Connecté au Stade de France voisin par une passerelle enjambant l’autoroute A1, le Centre Aquatique constitue un véritable investissement public pour la Seine-Saint-Denis, aujourd’hui largement carencée en équipements sportifs. Grâce à son format innovant modulaire, il pourra changer de taille et passer de 5 000 places pendant les Jeux à 2 500 places dans un format plus adapté pour la pratique des habitants. 

En 2024, le centre aquatique accueillera les plus grands athlètes du monde

Une reprise de l’existant nécessitant des travaux d’hydrodémolition

Afin de réaliser les futurs appuis du franchissement du Stade De France il a été nécessaire de démolir la dalle de couverture existante pour la réalisation de la troisième file d’appuis de la passerelle. Pour ce faire une démolition a été effectuée préalablement par sciage afin d’évacuer la majeure partie de la dalle. La démolition périphérique des éléments sciés a été traitée par hydrodémolition afin d’assurer le recouvrement des aciers pour la reconstruction de la structure.